Dusty Withers

by Victoire Oberkampf

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €1 EUR  or more

     

about

Tout à commencé un vendredi soir de septembre, à New-york, à côté de Central Park. Je passe à côté d'une grande église rouge, fermée. sur le côté, un seule petite porte est ouverte, avec une feuille agrafée au mur : "Westside Open mic, tonight, 8pm". J'entre. Je découvre une toute petite chapelle, toute vieille, avec le papier peint qui se décolle et des vieux bancs en bois.

Il est déjà 10h, l'open-mic (scène ouverte) a commencé, et sur une petite scène, je vois ce vieux cow-boy, les cheveux longs et blancs avec de grandes pâtes qui dépassent de son chapeau blanc, sa guitare, et sa canne, posée sur le côté. Il est d'une classe folle et parle avec une gouaille qu'on croirait sortie du fin fond des Etats-unis. Il s'appelle RL Haney et c'est lui le boss ici. Je suis invitée à m'inscrire sur le tableau blanc. Un à un, ils passent pour chanter leurs chansons.
Entre chaque passage, RL présente le suivant, avec chaque fois une petite blague piquante mais affectueuse. Le silence est religieux, chaque mot, chaque note résonne ici comme dans un sanctuaire. Sauf qu'ici le Dieu, c'est la Chanson.

Au moment où je monte sur scène, et après une petite blague de l'hôte (que je comprends à moitié) sur "the new young french girl", je chante mes chansons. 3 songs. Et je sens, à la fin, que j'ai passé le test. Je fais maintenant partie de la famille. Cette famille qui restera ma famille de New-York, des vieux mecs en majorité, que la musique réunit tous les vendredis soirs : Mandola joe, sa grosse barbe et sa voix grave, répertoire inépuisable de vieilles chansons folk des années de Woody Guthrie, Dion et ses blagues inépuisables, Robert Bashear le crowner de la Factorytown, Pat O'connell, l'irlandais au 100 pédales de guitares, différentes chaque semaine. Ah oui, parce que j'y suis retournée, chaque semaine de ce mois là, et régulièrement après. C'est dans cette chapelle que je testerai toutes mes nouvelles chansons, pendant 1 an, car c'est si précieux, des oreilles qui écoutent, vraiment.

A New-York, pour ne pas être seul, il faut se trouver une famille. La mienne est un groupe de vieux cow-boys mélomanes, et j'ai écrit cette chanson pour eux.

So long WestPark, love you always <3

lyrics

Oh babies, my babies
Oh babies, my babies,

Welcome home,
sit down,
And listen,
This is the sound of their silence
This is the breathe of their soul
this is the song of old cow-boys,
And they are waiting for yours..

In an old chapel
Could be a montain
we will let the time get lost
between here and nothing
We will cry our hearts out
without shading a tear
You will love Dusty withers,
Just because they let you be… yourself
They let you be yourself

In an old chapel
Could be a montain
we will let the time get lost
between here and nothing
We will cry our hearts out
without shading a tear
You will love Dusty withers,
Just because they let you be.

Sometimes life brings you cowboys
To realize how good it feels.

credits

released November 30, 2017
Written, composed & Performed by Victoire Oberkampf
Recorded & Mastered by Luba Dvorak
Bitcoin tips are welcome! 1LBjRrop5BiVDtD6UhuBZ6F4UXwVpdcqMk

license

all rights reserved

tags

about

Victoire Oberkampf Paris, France

contact / help

Contact Victoire Oberkampf

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this track or account

If you like Victoire Oberkampf, you may also like: